Fiscalité assurance vie

Profitez d'une fiscalité favorable en cours de vie

Tout savoir sur la fiscalité de l’assurance-vie en cours de vie

L’assurance-vie vous permet de bénéficier d’une fiscalité favorable en cours de vie.
 
Hormis le fonds en euros à capital garanti qui se voit ponctionné chaque année depuis mi 2011 des prélèvements sociaux (PS), tant que votre capital reste logé au sein de votre contrat d’assurance vie vous ne supportez aucune fiscalité.
La fiscalité en cas de plus-value s’effectue lors d’une demande de rachat partiel ou total (qui entraîne la clôture du contrat).
En fonction de la date de souscription du contrat d’assurance vie, les intérêts constatés ou acquis à compter du 1 janvier 1998 et relatifs à des versements effectués après le 26 septembre 1997 sont imposés de façon différente.
fiscalité-assurance-vie

6 bonnes raisons de souscrire un contrat d’assurance-vie Loutrix NetLife

  • Un excellent rendement + 3,04% en 2016
  • Sécurité d’un grand assureur
  • La disponibilité du capital
  • Frais d’entrée gratuits
  • L’accès à plus de 200 fonds
  • Souscription en ligne
Il convient de distinguer 3 périodes pour déterminer quelle fiscalité s’applique lors d’un rachat. Notons que la date de premier versement déclenche le compteur fiscal d’ancienneté.

1. Rachat assurance vie après 8 ans

A partir de 8 ans, les intérêts sont imposables*. Choix le plus favorable entre :

  • soit réintégration au barème de l’impôt sur le revenu
  • soit application du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 7,5%

L’imposition porte sur les intérêts acquis dépassant l’abattement de 4.600 € pour une personne seule et 9.200 € pour un couple.

2. Rachat assurance vie entre 4 et 8 ans

Entre 4 et 8 ans, les intérêts sont imposables. Choix le plus favorable entre :
  • soit réintégration au barème de l’impôt sur le revenu
  • soit application du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 15%

3. Rachat assurance vie avant 4 ans

Avant 4 ans, les intérêts sont imposables. Choix le plus favorable entre :
  • soit réintégration au barème de l’impôt sur le revenu
  • soit application du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 35%
fiscalite-assurance-vie

Les prélèvements sociaux (PS)

Les plus-values en assurance vie sont assujetties à différents prélèvements et contributions sociales :
  • Lors de chaque inscription des intérêts au contrat pour les contrats en euros et pour les supports en euros des contrats multisupports
  • Lors du dénouement du contrat par rachat concernant les contrats en unités de compte UC

Le montant total des prélèvements sociaux s’élève à 15,5% (à jour en 2017).